Accès membres

Mot de passe perdu? S'inscrire

02-03-2005 14:44

NC NC

Asco gris Chers amis, Voici l’asco qui m

27-02-2005 15:16

NC NC

Chers amis, Après avoir inoculé des protozoai

27-02-2005 15:16

NC NC

Chers amis, Après avoir inoculé des protozoai

26-02-2005 16:45

NC NC

Chers amis, Je suis confronté à l’identific

18-02-2005 17:08

Christian Lechat Christian Lechat

Bonjour à tous, j'ai une récolte de La Martiniq

03-02-2005 14:32

Anthony Thibault Anthony Thibault

Bonjour, juste un petit message pour vous averti

30-01-2005 19:29

Hermosilla Carlos Enrique

Bonjour: Une Peziza cf. fimeti. Les spores e

18-01-2005 18:14

Hermosilla Carlos Enrique

J'emploie actuellement une équipe reflex Nikon D

18-01-2005 18:08

Hermosilla Carlos Enrique

Je crois il manque dans la base le genre Tricharin

15-01-2005 10:21

Hermosilla Carlos Enrique

Jái un probleme pour deposer des images ce matin,

« < 988 989 990 991 992 > »
asco gris
NC NC, 02-03-2005 14:44
Asco gris

Chers amis,

Voici l’asco qui m’avait induit en erreur.

Apothécies sessiles, groupées, mesurant 0,5 à 1,2 mm, fructifiant sur une branche décortiquée en voie de décomposition provenant d’un bois de feuillus mixtes. La présence de Nectria coccinea sur le même morceau de bois est peut être une indication qu’il s’agisse d’une branche d’érable, mais ceci est à considérer sous toute réserve.

La surface externe est recouverte de poils apprimés brun foncés noirâtres visibles sur une des photos ci après. Ils n’étaient visibles après avoir légèrement décollé la fructification de son substrat.

La surface hyméniale est principalement plane et l’hyménium est teinté de gris clair. La marge est un peu plus claire mais le contraste dans la réalité est moins important que ce qui apparaît sur les photos (effet de lumière). Il n’y a pas de subiculum.

Asques 50-65 x 5.5-7 – octosporées – non operculées -coude présent à la base – Les psores sont unisériées à la base et le plus souvent bisériées au sommet de l’asque.
Spores hyalines légèrement allantoïdes 9-11 x 2-3
Paraphyses septées, à extrémité cylindrique, 3 – 4 µm de large
Poils externes septés bruns noirs.
Paroi externe de type textura globosa.
Aucune réaction des différentes structures dans le Melzer.

Ne disposant que de la clé publiée dans Breitenbach dont les auteurs reconnaissent par ailleurs les limites, je m’oriente vers un Dasyscyphus mais compte tenu du manque de documentation et de mon inexpérience je peux totalement me tromper.

Je possède d’autre photos avec « close up » plus précis sur certains détails que je peux adresser à ceux qui le souhaitent
Bonne après midi
Daniel Deschuyteneer
  • message #349
NC NC, 02-03-2005 14:45
Re:asco gris
après avoir légèrement décollé l'asco (o,5 mm) de son substrat
  • message #350
NC NC, 02-03-2005 14:46
Re:asco gris
close up d'un asque
  • message #351
NC NC, 02-03-2005 14:46
Re:asco gris
poil recouvrant la surface externe
  • message #352
Jacques Trimbach, 02-03-2005 16:28
Re:asco gris
C'est encore pour Andreas !
NC NC, 02-03-2005 17:49
Re:asco gris
d'accord avec Jacques : c'est pour Andreas !
ça a la "tête" d'une Mollisia (contrairement à ce qu'on croit au début elles ont souvent des poils !)
On ne sait pas si le coude au pied des asques est un crochet. Les préparations à l'eau montrent t-elles de guttules réfringentes dans les spores ? et aussi dans les paraphyses pour éliminer les Pyrenopeziza. Que donne KOH une teinte jaune ?
Je propose M. olivascens mais sans conviction;
Amitiés
Robert
François Valade, 02-03-2005 17:49
François Valade
Re:asco gris
vers Mollisia ou Pyrenopeziza plutôt
Christian Lechat, 02-03-2005 18:25
Christian Lechat
Re:asco gris
ça ressemble à Mollisia ligni,
NC NC, 02-03-2005 19:43
Re:asco gris
pas de guttules en milieu aqueux, ni dans les paraphyses, ni dans les spores. Pas de modification de couleur des différentes structures microscopiques dans KOH 2.5%
Daniel Deschuyteneer
NC NC, 02-03-2005 19:56
Re:asco gris
J'ai oublié de préciser qu'il y avait bien des "crochets" à la base des asques. Le terme "coude" que j'avais utilisé dans mon introduction est inapproprié.
D.D
Jacques Trimbach, 02-03-2005 21:24
Re:asco gris
Mollisia ligni me semble être une proposition intéressante.
NC NC, 02-03-2005 22:08
Re:asco gris

J'ai compris que les asques étaient IKI négatif , les spores non guttulées, ni les paraphyses; mais question subsidiaire ces dernières sont t-elles ternes(Pyrenopeziza) ou entièrement réfringentes (Mollisia)?
Les poils semblent très longs (100µm ???) mais je me trompe peut-être d'échelle ou ce sont peut-être des poils du subiculum plus courts et +en massue pour l'excpulum? et alors M. ligni pourrait convenir : para peu réfringentes (pour une Mollisia ), des crochets , IKI -, spores très peu guttulées;
Robert

Jacques Trimbach, 02-03-2005 23:07
Re:asco gris
Il ya un problème pour le bleuissement du pore. P.ex. Rehm et Baral disent le pore des asques de M.ligni (lignicola pour Rehm) comme non bleuissant, alors que Breitenbach dit le contraire.
NC NC, 02-03-2005 23:48
Re:asco gris
Breitenbach date de 1981 et on ne parlait pas à l'époque systématiquement des crochets sous les asques ni de la taille des guttules dans les spores ni de l'hémiamyloidité . Les descriptions étaient parfois faites sur exsiccata et le test iodé était fait au Melzer avec prétraitement KOH ; ça peut entrainer des divergences mais de toute façon je crois que Baral décrit une Mollisia voisine de ligni ou olivascens=perelegans ou elegantior qu'il ne nomme pas mais qui est une pseudoligni à réaction IKIbb
Je ne sais plus ce que disent Baral et Dougoud à propos de ligni dans leurs corrections respectives du Breitenbach.
Amitiés
Robert
NC NC, 03-03-2005 14:28
Re:asco gris
Je confirme qu'il n'y a aucun bleuissement du pore avec le KI.
Les paraphyses sont entièrement réfringentes. Il n'y a dailleurs pratiquement pas de différence de réfringence par rapport aux asques.
Je n'ai pas observé de paraphyses fourchues comme dessinées dans BREITENBACH.
Le poil photographié était celui qui me semblait le mieux conservé. Je ne l'ai pas mesuré. La majorité des poils situés sur l'excipulum cassent durant la préparation et n'apparaissent que sous forme de fragments septés.
Molisia ligni semble pratiquement certain. Il était impossible d'arriver à cette identification avec la clé de Breitenbach.
Merci pour votre aide. Au travers de nos discussions j'améliore nettement ma manière d'examiner ces disco ce qui facilitera les déterminations futures.
D. Deschuyteneer